Sega Saturn Database and Video Game Store | Auctions - Satakore.com Sega Saturn - Satakore.com Sega Saturn This is Cool - Satakore.com
Sega Saturn - Satakore.com Left Text Home :: Blog :: Contact Us :: SGB Forums (Fr) :: Sega Saturn - Satakore.com Right Text
1px1px1px
▶ SEGA SATURN DATABASES
★ SEGA SATURN GAMES
★ SEGA SATURN DEMOS
★ SEGA SATURN CONSOLES
★ SPECIAL SEARCH
▶ GAME BASIC DATABASE
▶ DEZAEMON 2 DATABASE
▶ SEGA SATURN DISCOVERY CHANNEL
 
▶ SEGA SATURN STORE
★ SEGA SATURN STORE GAMES
★ SEGA SATURN STORE DEMOS
★ VIDEO GAME STORE
Sega, Nintendo, SNK, NEC, Atari, Bandai, Sony, Microsoft, Etc.
FAQ and Tips
FAQ et Astuces
▶ HOTTEST AUCTIONS
★ SEGA SATURN AUCTIONS
★ SEGA DREAMCAST AUCTIONS
▶ SISTER CHANNELS
★ TOY STORE
Lego®, Playmobil®, K'Nex, Tobot, Etc.
★ SEXY LINGERIE STORE
★ EBAY COUPONS AND DEALS
 
FRENCH REVIEWS
FRENCH GUIDES
FLYERS
COVERS
WALLPAPERS
VIDEOS
 

Sega Saturn Game - Bust-A-Move 3 (United States of America) [T-31103H]

 
STAFF
COLLECTIONS
WANT TO HELP US ?
CONTRIBUTORS
 

Guardiana
Segakore
Segasaturno
Shmup
Sega-saturn.net
Sega Saturn UK
SEGA-Mag
Megaoldies
More...

Our banner:

Satakore.com - The Ultimate Sega Saturn source


DFJ
2% off at DFJ with the word: "Satakore"
(Only for french
people/countries)

 
 

REVIEW   

SteamGear Mash Review for Sega Saturn

Test écrit par Murazame 



Avant d'adaptater son fameux Tôshinden sur Saturn, Takara s'était déjà fait les dents sur la console de Sega avec un petit jeu d'action pas vraiment plates-formes, intitulé Steamgear Mash.
Et bien!? Et bien mis à part le fait étrange que je mourais d'envie d'y jouer à l'époque, RAS... .


Mash, c'est le nom du robot que vous allez diriger et qui a été créé par le professeur Sendagaya, un vieux papy archétype du savant débonnaire, avec sa barbe et sa blouse blanches. Ils vivaient heureux en compagnie de Mina, la jeune touche féminine du trio, jusqu'à ce que l'empereur maléfique Gash, un robot semblable au héros en plus sombre (hum), débarque de l'espace avec la ferme intention de conquérir le monde. Au passage, il prend la fille et se met à dos Mash. Quel pervers!
Une séquence d'introduction en images de synthèse non dénuée d'humour comme il s'en faisait souvent à l'époque sur Saturn, c'est à dire d'une qualité moyenne mais pleine de charme, résume ce scénario on ne peut plus cochon.

Une fois lancé, on se retrouve donc avec un jeu d'action adoptant une vue en 3D isométrique et qui surprend dès le premier contact non pas par la rondeur du petit robot, mais par sa vélocité. Les préjugés vis-à-vis de ce style de représentation graphique étant ce qu'ils sont, on aurait pu pensé avoir affaire à un veau qui se traîne, mais c'est tout le contraire. Les stages se révélant être assez étendus, nécessitant un peu de recherche et par conséquent d'inévitables aller-retour, c'est donc pour le moins très appréciable.
De plus, non content de répondre au doigt et à l'oeil, il peut sauter et se déplacer en diagonale même si là aussi, les éternels défauts et imprécisions de l'isométrique perdurent.

Côté gameplay. outre le tir de base à la portée restreinte et qu'il est possible de concentrer en une attaque puissante, Mash dispose de plusieurs armes secondaires nécessitant de la magie (la barre bleue) qu'il glanera tout au long du jeu et qui vous serviront à détruire les gros cubes qui font parfois obstacles (l'attaque de feu pour les blocs rouges, la glace pour les bleus, et ainsi de suite). On en récupère généralement après avoir battu un boss mais pas seulement, certaines étant dissiminées dans les niveaux.
Parmi les autres capacités à dénicher et qu'on active via une pression continue de la gachette R, on trouve pêle-mêle le roll ou Mash fait tournoyer le haut de son corps pour tirer dans toutes les directions tout en se deplacant, le lock qui permet de se déplacer librement en faisant feu dans une autre direction), le dash... etc.

Voilà de la variété, à défaut de réelles innovations, qui saura satisfaire presque tout le monde si on sait rester indulgent face à des graphismes qui datent de 1995. Pas bien impressionnants, ils regorgent néanmoins de couleurs vives sans être vomitives, de monstres au look débile qui explosent en rose, bleu, vert et jaune tout à la fois, le tout saupoudré de cubisme si cher à Picasso. Un jeu typiquement 16bits en somme... mais avec 6 stages pour 2 petites heures de plaisir seulement!
Heureusement, qui dit 「console SEGA」, dit 「shoot'em up」, et bien qu'aucune boite spécialisée dans le genre n'ait participé à l'élaboration de SteamGear Mash, les stages 3 et 5 proposent pourtant bel et bien du “shmup” de très belle facture, en 3D isométrique toujours, le rendu n'est pas sans rappeler le sublime View Point de la Neo-Geo!
L'un se déroule sous l'eau, aux commandes d'un sous-marin, avec un effet de “glou” (©Joypad 1996) réussi, tandis que l'autre se situe dans les airs, à bord d'un avion, même si les sensations restent identiques dans les deux cas, avec des missiles à tête chercheuse en nombre illimité, et un tir de base rendu obsolète par l'absence de power-up.


Un jeu sympa bien que seule la partie shoot'em up justifie sa présence sur un hardware 32bits, et qui s'appréciera bien mieux aujourd'hui qu'à l'époque, où les 6 petits stages étaient beaucoup plus vite avalés que les 400 francs (soit 60 euros) déboursés par le joueur malheureux.


ANIMATION :
Satakore Review Rating - 7 / 10
GAMEPLAY :
Satakore Review Rating - 7 / 10
GRAPHICS :
Satakore Review Rating - 7 / 10
SOUND :
Satakore Review Rating - 7 / 10
STORY :
Satakore Review Rating - 3 / 10

 


GAMES :  

Page viewed
3068 times
(since Jul 01, 2011)

Sega Saturn - QR Code - Click to Zoom In

Sega Saturn RSS Feed RSS Feed
Sega Saturn RSS Feed One Game A Day
Computer & Videogames 160x600


Server Reply Time: 0.3614 seconds
Script Generation Time: 0.0090 seconds


© Copyright 2002 - 2017 Satakore.com - All Rights Reserved

Contact Us | Privacy Policy | Terms & Conditions