Sega Saturn Database and Video Game Store | Auctions - Satakore.com Sega Saturn - Satakore.com Sega Saturn This is Cool - Satakore.com
Sega Saturn - Satakore.com Left Text Home :: Contact Us :: SGB Forums (Fr) :: Sega Saturn - Satakore.com Right Text
1px1px1px
▶ SEGA SATURN DATABASES
★ SEGA SATURN GAMES
★ SEGA SATURN DEMOS
★ SEGA SATURN CONSOLES
★ SPECIAL SEARCH
▶ GAME BASIC DATABASE
▶ DEZAEMON 2 DATABASE
▶ SEGA SATURN DISCOVERY CHANNEL
 
▶ SEGA SATURN STORE
★ SEGA SATURN STORE GAMES
★ SEGA SATURN STORE DEMOS
★ VIDEO GAME STORE
Sega, Nintendo, SNK, NEC, Atari, Bandai, Sony, Microsoft, Etc.
FAQ and Tips
FAQ et Astuces
▶ HOTTEST AUCTIONS
★ SEGA SATURN AUCTIONS
★ SEGA DREAMCAST AUCTIONS
▶ SISTER CHANNELS
★ TOY STORE
Lego®, Playmobil®, K'Nex, Tobot, Hot Wheels, Micro Machines, Etc.
★ SEXY LINGERIE STORE
★ EBAY COUPONS AND DEALS
 
FRENCH REVIEWS
FRENCH GUIDES
FLYERS
COVERS
WALLPAPERS
VIDEOS
 

Sega Saturn Game - Aquazone Option Disc Series 3 Blue Emperor (Japan) [T-24004G]

 
STAFF
COLLECTIONS
WANT TO HELP US ?
CONTRIBUTORS
 

Guardiana
Segakore
Segasaturno
Shmup
Sega-saturn.net
Sega Saturn UK
SEGA-Mag
Megaoldies
SEGA-Legacy
More...

Our banner:

Satakore.com - The Ultimate Sega Saturn source


DFJ
2% off at DFJ with the word: "Satakore"
(Only for french
people/countries)

 
 

REVIEW   

Tengai Makyou Dai-yon no Mokushiroku - The Apocalypse IV Review for Sega Saturn

Test écrit par Murazame 


La série des Tengai Makyou (ou Far East of Eden) n'est pas des plus connues de par chez nous, et pourtant elle fait partie des grands noms au même titre que Dragon Quest ou Final Fantasy. Mais il est vrai qu'après 2 épisodes sur CD-ROM NEC puis un 3ème sur Super Famicom (Far East of Eden Zero) et enfin un 4ème épisode que la Saturn a eu l'honneur d'accueillir en 1997, la série n'a plus fait parler d'elle, mis à part les récentes rééditions du 2 sur PS2 et GC et d'un nouveau Tengai en préparation semble-t-il (il était temps !). Et si on ajoute le fait qu'aucun épisode n'est sorti de l'archipel nippon, ce n'est donc guère étonnant.


L'histoire de ce 4ème volet se passe en 1879 aux Etats-Unis et commence par un DA d'intro mettant en scène Rizing, le héros du jeu, en proie à quelques difficultés pendant un périple en Alaska et qui n'évitera malheureusement pas l'accident. L'aventure débute réellement quand il se réveille chez les Inuits du coin après un bref flash-back dans lequel le jeune Rizing et ses potes de l'époque vont être témoins du réveil du mal.


Tengai Makyou est donc un rpg, tout ce qu'il y a de plus classique me direz-vous. Mais le point fort du jeu se trouve véritablement dans son scénario bourré d'humour et de références cinématographiques en tout genre. La scène du bain lorsque Zengo (le samurai) discute avec Rizing tout en frottant le dos de ce dernier par exemple est tout simplement cultissime. Car Zengo , marquant parfois une pause, laisse (volontairement ?) croire pendant 1 seconde qu'il annonce qu'il est gay (pas qu'une fois !) et Rizing de prendre peur. Se faisant, l'écran prend de drôles de couleurs (comme pour simuler un flash) et reste figé jusqu'à ce que Zengo continue sa phrase.
Nous avons aussi les Indiens qui parlent japonais (sic !) de la même manière que les stéréotypes des westerns du style : « moi, ami avec occidental ». Des exemples comme cela, je pourrais en citer beaucoup mais en bref, pour ceux qui comprennent un tant soit peu le japonais, il leur sera difficile de rester de marbre devant tant de bonheur.
Plus loin dans la partie, il sera possible de construire sa propre ville qui ne sera rien d'autre en fait que Las Vegas, ou il sera possible d'ailleurs (pour les plus connaisseurs d'entre vous) de jouer au poker, ou même de boursicoter. Plusieurs sub-games feront aussi leur apparition : un combat en 3D entre un clone de King Kong et notre Geisha Robot ! un mini shoot'em up aux commandes d'un sous-marin...etc.
Concernant le jeu en lui-même, notons qu'il est possible d'éviter les combats (les monstres apparaissant sur la carte) et que ceux-ci se présentent de la même manière qu'un Shining The Holy Ark ou un Dragon Quest (vue à la 1ère personne). Par contre le rendu DA des ennemis est vraiment superbe tout comme leurs animations (malgré qu'elles ne soient pas nombreuses). Les graphismes sont fins, colorés, les décors variés et s'ils ne sont pas aussi esthétiques que ceux d'un Albert Odyssey, au hasard, ils sont excellents. Pour finir, nous avons là des musiques assez inégales qui va de l'orchestre à de la simple techno. Heureusement, cela ne gâche en rien l'ambiance fantastique du jeu et on oubliera pas non plus la présence de nombreux DA d'excellente qualité (parmi ce qui se fait de mieux sur Saturn).


Voilà je pense avoir tout dit sur ce titre qui aurait mérité bien plus d'attention à l'époque de sa sortie et surtout une traduction ne serait-ce qu'en anglais. Personnellement je pense que ce n'est ni plus ni moins qu'un des tout meilleurs rpgs disponibles sur 32 bits. Une cinquantaine d'heures de plaisir extrême à traverser une parodie de l'Amérique d'ouest en est, pour terminer au Japon. Quelle tristesse de voir une telle merveille intéresser si peu de monde, même si c'est compréhensible car pour en tirer la quintessence, la compréhension du japonais est fortement conseillée. Seuls les plus acharnés d'entre vous tenteront l'expérience jusqu'au bout.

 


GAMES :  

DEMOS :  

Page viewed
2643 times
(since Jul 01, 2011)

Sega Saturn - QR Code - Click to Zoom In

Sega Saturn RSS Feed RSS Feed
Sega Saturn RSS Feed One Game A Day
Computer & Videogames Auctions 160x600


Server Reply Time: 0.1786 seconds
Script Generation Time: 0.0067 seconds


© Copyright 2002 - 2019 Satakore.com - All Rights Reserved

Contact Us | Privacy Policy | Terms & Conditions