Sega Saturn - QR Code - Click to Zoom In

Sega Saturn RSS Feed RSS Feed
Sega Saturn RSS Feed One Game A Day
Nintendo Auctions 160x600

French Review

Super Robot Taisen F Kanketsuhen Review for Sega Saturn

Test écrit par Murazame 


Laissant à peine le temps aux plus accrocs (et sévèrement endurcis pour le coup) d'atteindre le fatidique 100% de complétion, le joueur lambda, simplement désireux d'apposer un point final à la guerre, dût quant à lui s'armer de patience, un bon gros semestre séparant tout de même Super Robot Taisen F de sa conclusion. Un surplus de temps dont elle ne profita malheureusement pas pour corriger les lourdeurs du premier. Aucun changement technique notable à signaler donc, à l'exception d'un Eva-01 berserk entièrement redessiné et animé, autrement plus convaincant que la bouillie de pixels “zoomée” du F ; il faudra attendre Super Robot Taisen Alpha sur playstation one et ses animations de folie, pour que la série devienne synonyme de déluge visuel.
Pour autant, Super Robot Taisen F Kanketsu-hen n'en demeure pas moins une expérience plus longue surtout (76 missions au total pour quatre fins différentes !), plus riche et plus exubérante aussi.


Au fil des missions, davantage de nouvelles recrues viendront bien sûr étoffer notre faction, d'office pour certains, au hasard de notre itinéraire et de nos actions pour d'autres : le surpuissant Gunbuster, le massif (mais dangereux) Ideon, ZZ Gundam, Daitarn 3, v Gundam, Granzon, etc.. On a même l'insigne honneur d'assister à la naissance de Mazinkaizer, nouveau modèle spécialement créé pour ce remake et qui connaîtra par la suite son propre anime ! Enfin, notre avatar abandonne son vieux Gespenst qui commençait à sentir le rouillé pour Grungust, un clone de Transformers bien balèze pouvant prendre la forme d'un tank ou d'un vaisseau.
De la même façon qu'Evangelion constituait déjà un élément intéressant à manipuler précautionneusement, Ideon s'impose lui aussi comme une aide précieuse à double tranchant. Robuste mais muni d'un panel d'attaques de base moyennement efficaces, Ideon ne déploie en fait tout son potentiel que progressivement. Graduée en sept étapes, la troisième étant sa condition dite normale, sa puissance monte chaque fois qu'il est pris pour cible, se dotant au niveau cinq de la fameuse ideon sword, arme d'une portée infinie en ligne droite dégageant une puissance de feu de 9999, puis au niveau six, du ideon gun, un canon plus dévastateur encore puisque d'une portée beaucoup plus large... avant de devenir incontrôlable au niveau sept, en mode berserk.
Compatible évidemment avec une save de Super Robot Taisen F, ce second et dernier acte peut néanmoins être joué comme un standalone, dans quel cas le jeu nous octroie un pourboire d'un million de crédits en début de partie, en plus d'une team prête à l'emploi. Une coquette somme bien nécessaire et loin d'être excessive, étant donné qu'il sera possible dorénavant, au deuxième tiers du jeu environ, de fortifier armes et robots jusqu'au grade dix.


On peut se gaudir, joueurs chauvinistes que nous sommes restés malgré l'âge, que Super Robot Taisen F et sa conclusion F Final n'aient pas gardé aussi bonne presse sur playstation one (la faute entre autres, à des temps de chargement un tantinet plus longs et une bande sonore moins péchue), cependant il est indéniable, au vu du spectacle offert par les très (trop ?) nombreuses itérations parues depuis lors, que cette révision du quatrième opus a pris un léger coup de vieux (en plus d'avoir snobé Goldorak / UFO Robot Grendizer pourtant présent dans l'original !); quoique, l'apport chaque fois d'anime plus récents n'a et ne fera jamais l'unanimité.
Doté d'un intérêt énorme mais horriblement chronophage, la durée de vie dépendra donc avant tout du temps que le joueur voudra bien lui concéder, surtout s'il estime avoir déjà suffisamment souffert sur le premier. En mettant de côté le désagrément induit par ce fâcheux manque d'optimisation néanmoins, un gameplay fort bien calibré, de nombreuses variantes scénaristiques à découvrir dans une ambiance à tout casser, et un challenge épicé, font de Super Robot Taisen F (et Super Robot F Kanketsu-hen) simplement l'une des meilleures productions à avoir vu le jour sur consoles 32 bits, et un non moins très grand cru de la série, de quoi rassasier votre Saturn pour un bon moment.


EXCELLENT : 9/10-> 96%


TECHNICAL :
Satakore Review Rating - 4 / 10
GAMEPLAY :
Satakore Review Rating - 10 / 10
GRAPHICS :
Satakore Review Rating - 6 / 10
SOUND :
Satakore Review Rating - 9 / 10
STORY :
Satakore Review Rating - 8 / 10

 





Page viewed 3660 times

© Copyright 2002 - 2022 Satakore.com - All Rights Reserved