Sega Saturn - QR Code - Click to Zoom In

Sega Saturn RSS Feed RSS Feed
Sega Saturn RSS Feed One Game A Day
Nintendo Auctions 160x600

French Review

Twinkle Star Sprites Review for Sega Saturn

Test écrit par Bourru 


Tout le monde connaît ou devrait connaître Twinke Star Sprites, titre d'ADK initialement développé sur l'indéfectible système d'arcade de SNK. On le classe souvent, à raison d'ailleurs, dans la catégorie Puzzle/Shooting, genre dont avec Calcolo sur PSX, il est l'unique représentant semble-t-il. Fier de son originalité, ce jeu fut décliné sous 5 versions : NeoGeo, NeoCD, Saturn, Dreamcast et enfin plus récemment sur PS2, cette dernière étant en fait un simple remake 3d sans grande saveur. Autant l'annoncer d'entrée, le volet Saturn est sans aucun doute le plus riche, car pour notre plus grand plaisir l'éditeur a revu sa copie.


Pour faire court, TSP c'est avant tout un système de jeu inédit associé à une ambiance excentrique à la Parodius. On nous place d'ailleurs d'emblée dans le bain à travers un D.A. d'intro exclusif très réussi, agréablement rythmé par la voix "enchanteresse" d'une chanteuse japoniaise inoubliable.


Le principe est fort simple, chaque joueur se partage l'écran verticalement et doit comme dans un shooting classique éliminer un maximum d'ennemis en réalisant des combos. Ceux-ci constitueront autant de vagues d'attaques projetées sur la surface de jeu adverse. La partie s'achève lorsque votre malheureux adversaire se voit littéralement torréfié par un déluge de boulettes et d'ennemis en tous genres. Les renversements de situation imprévus à la Puzzle Bubble sont légions et rien n'est jamais perdu. Réaliser un combo au bon moment peut renverser le tumulte de sprites qui vous menace dans la portion d'écran adverse et ainsi de suite, jusqu'à ce que l'un des deux joueurs, acculé, craque. Avoir fait polytechnique ne vous sera pas d'un grand secourt dans Twinkle Star Sprites, aucune stratégie n'est réellement nécessaire, seules une bonne dose de réflexes et une connaissance intuitive des patterns sont requises.


La version Saturn apporte comme lot de nouveautés un système de jeu simplifié et plus dynamique (c'est vague ?), quelques ajouts graphiques très mineurs et des persos supplémentaires, principalement les bosses. Ca paraît léger dit comme cela, mais pour ceux qui ont déjà largement écumé la version MVS, ces ajouts sont très appréciables et relancent bien l'intérêt du titre.


Le chara design est assez séduisant bien que très banal dans le fond : une héroïne "magical girl" tout ce qu'il y a de plus typique, une boule de poil, un chat géant, un cochon ailé, des soeurs jumelles niaseuses, une chinoise singulièrement accompagnée d'un panda ... Bref on mange les sempiternelles estampes du manga Nippon "kawai" et je ne m'en plains pas. Les affrontements sont d'ailleurs l'occasion d'assister à un feu d'artifice de personnages extravagants, de monstres débiles, d'animaux facétieux...


Alors que la qualité des musiques bénéficie logiquement du support C.D., les voix semblent avoir fait un petit séjour dans une usine Renault tant leur sampling est piteux en comparaison de la version MVS, un comble ! Toujours dans la même ligne, les ralentissements semblent plus prononcés que sur Neo, mais graphiquement le jeu est plus lourd aussi.


Malgré de petits défauts sur lesquels on passe volontiers lorsque la dame est belle, je crois bel et bien que cette adaptation de Twinkle Star Sprites s'impose comme la plus réussie toutes consoles confondues. Oh, alors je vois déjà une cohorte de détracteurs vociférant que la conversion Dreamcast est bien meilleure, car elle ne toussote pas au moindre mouvement de pixel. Ouais, c'est la version MVS mais en plus rapide quoi ... et 5 ans après qui plus est. Quand j'overclocke papi Momo 68000 sous n'importe quel ému j'obtiens le même résultat alors que les bonus, eux sont irremplaçables. D'autre part les ralentissements permettent aux parties enfournées avec un pote de passage (comprenez un non shooteux) de durer un peu plus de 10 secondes. Mais même en comptant la dessus, il faut bien reconnaître que TSP reste bien moins accessible qu'un Puzzle Bubble et à plus forte raison qu'un Mario Party, alors n'espérez pas y jouer trop longtemps avec des débutants, sauf si bien sûr vous souhaitez atomiser une soirée bien amicale.


Au final Twinkle Star Sprites est un titre indispensable affirmeront certains, sympa souffleront d'autres, lassant et répétitif grogneront les derniers. Pour ma part, au regard du nombre d'heures qui s'affiche sur mon compteur mental, je me vois mal cracher dans la soupe. Alors inutile de louvoyer en vain, je le place illico dans la catégorie biaiseuse qui nous arrange tous : "à essayer avant de raquer".

 





Page viewed 3406 times

© Copyright 2002 - 2022 Satakore.com - All Rights Reserved