Sega Saturn - QR Code - Click to Zoom In

Sega Saturn RSS Feed RSS Feed
Sega Saturn RSS Feed One Game A Day
Nintendo Auctions 160x600

French Review

Himitsu Sentai Metamor V Review for Sega Saturn

Test écrit par Murazame 


Objet d’un mini culte dans le milieu underground nippon, Endô Shôjirô, le scénariste de A Rank Thunder et Silky Lip sur Mega-CD, Metal Fighter Miku et Marica Shinjitsu no Sekai sur Saturn, récidive avec Himitsu Sentai Metamor V (Secret Attack Squadron Metamor(phose) V), vibrant hommage, avec une pointe de parodie sans doute, aux fameux tokusatsu, ces séries de supers héros ultra kitsch made in Japan.


L’histoire est celle de 5 jeunes filles de seconde année au collège Kamome (elles ont 10 ans…), engagées dans l’esquadron en question sous la houlette de Daimon Jigeki (doublé par le géniallissime Wakamoto Norio dont je vous invite à aller consulter son impressionnant pedigree sur wiki), médecin de son état mais en réalité détective galactique qui aurait perdu tous ses pouvoirs. On joue le rôle de Metamor Red, l’héroïne en quelque sorte et nouveau leader du groupe chargé de protéger la Terre de l’envahisseur : l’Empereur Adonis.

Shinjô Sakie = Metamor Red ,force de l’espoir.
Sayama Natsuki = Metamor Blue ,force de la restriction.
Tomoe Moeko = Metamor Yellow ,force de la séduction.
Minamiyuri Reiko = Metamor Black ,force de la destruction.
Takamori Kurumi = Metamor Purple, force de la guérison.

Passé l’excellent (comme souvent) générique chanté, marque de fabrique du pays, ça papote sec tout du long, mais les habituels choix de dialogue sont ici remplacés par un système répondant au joli nom d’ALIS (Active Langage Interactive System), via lequel on fait réagir Sakie-chan en appuyant sur une direction (→ avant: négative; ← arrière: réfléchie; ↑ haut: positive) lorsque le signal apparaît à l'écran (symbolisé par un “A” ailé). Le perso change alors de posture et adapte sa réplique au choix fait par le joueur. Ceci n’influe pas sur le scénario mais sur la confiance (les coeurs et les chiffres en bas de l’écran) que vont vous porter vos camarades d’escouade, occasionnant ainsi des conversations interactives sans coupure et autant d’épilogues différents qu’il y a de filles. Au cours de ces bavardages, on récolte des mots clefs qu’on va fusionner avant la bataille clôturant chacun des 6 chapitres, afin de créer et d’obtenir, dans le meilleur des cas, de nouvelles “supers attaques”. Sans surprise, ces phases n’offrent absolument aucun challenge malgré la présence d’une jauge de vie pour l’équipe, mais elles sont l’occasion de gagner davantage de confiance (en agissant vite et en privilégiant sa ou ses copines préférée(s)) et surtout de se rincer les yeux avec des écrans explosant de couleurs sucrées et de poitrines onctueuses.
Les jeunes filles ne se contentent en effet pas de changer de tenue après tranformation, elles se métamorphosent littéralement (d’où le titre!), prenant une petite dizaine d’années là où c’est nécessaire pour combler n’importe quel mâle a-mateur de 32bits.

Loin du cliché “femme objet” cela dit malgré son visuel “moe” (la bunny girl, l’infirmière, etc), le jeu reste soft jusque dans son dénouement où l’ennemi subissant la foudroyante Color Genesis, attaque combinée et coup fatal, n’est pas dépecé dans des hectolitres de sang, mais retrouve la raison et se repentit de ses mauvais actes. Respectant tous les codes du genre, on aura même droit à une avant-derniere scène avec un mecha.


Un jeu drolatique et fait avec amour, aux persos très expressifs, fort agréable à jouer grâce à la possibilité de sauvegarder à chaque entracte ponctuant les chapitres, à l’excellente replay value aussi, mais peut-être un peu trop efféminé pour truster la 12ème place des meilleurs jeux de la Saturn (d’après le classement final des lecteurs de Saturn Magazine)… à moins d’être Japonais et fan de tokusatsu depuis toujours?


(ANIMATION) :
Satakore Review Rating - 0 / 10
(GAMEPLAY) :
Satakore Review Rating - 0 / 10
GRAPHICS :
Satakore Review Rating - 7 / 10
SOUND :
Satakore Review Rating - 7 / 10
STORY :
Satakore Review Rating - 7 / 10

 





Page viewed 3218 times

© Copyright 2002 - 2022 Satakore.com - All Rights Reserved